Élise Vène, 32 ans, a réalisé sa thèse sur le cancer du foie à l’Institut Numecan de Rennes (Nutrition, metabolismes et cancer). Docteur en pharmacie, elle vient de remporter le prix spécial du jury Hélène Stark 2020 lors des journées Jeunes chercheurs de la Fondation ARC.

Ses travaux de thèse ont permis de sélectionner 2 peptides ayant une très forte affinité pour les cellules cancéreuses du foie. Conjugués à des principes actifs ou placés à la surface de nanoparticules transportant des médicaments, ces peptides devraient permettre d’adresser les médicaments plus spécifiquement à l’intérieur des cellules cancéreuses et d’améliorer ainsi l’efficacité des traitements contre le carcinome hépatocellulaire (source : https://www.fondation-arc.org/le-prix-helene-starck-2020 ).  

En savoir plus sur le cancer du foie qui touche 8 200 nouveaux patients chaque année ? https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-foie/Points-cles

Retrouvez ci-dessous l’article paru le 28 décembre dans Ouest-France page Bretagne

Share This